Milinfo-spécial

    

Retrouvez tous les numéros de "Milinfo-spécial" (PDF) en cliquant sur l'image ci-dessous :

  

Milinfo special Acmat-master Fighter du 22 juillet-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Les dossiers Milinfo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

saga acmat logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image2

 

 

 

 

 

 

 

eurosatory2008_04.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

logo_eurosatory-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

th.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les liens favoris (en travaux)

 

Logo MMT - 43

 

-sites des marques














 

EASYMODEL_LOGO.JPG

 

-boutiques de ventes en ligne

 





-Sites perso et blogs








 

2uq9g-P1030749.jpg

 




 

 

y1pC7pmG0OB8nEQcrD9kYFUv74x-C4dKwGR26exkJ03GN j8UbTY1QQ7SSX




-Forums







-Presse et collections-presse





-maquettes



 

header.png


-sites institutionnels











Recommandez nous

Lundi 31 mars 2014 1 31 /03 /Mars /2014 12:50

 

-31 mars 2014 :

 

Frédéric nous fait découvrir uen réédition de la BMW 1100 RT de chez Maïsto au 1/18...

"Je viens d'achteer une BMW 1100 RT de chez Maïsto au 1/18.

 

Il s'agit de la réédition d'une miniature sortie il y a 10 ans mais avec quelques différences : la couleur est plus proche de la vraie couleur "bleu de France" que la 1ère version beaucoup trop foncée. Ensuite, la moto a été "francisée"  par le deplacement de l'antenne à l'arriere et  la serigraphie sur le devant absente sur la première version.

 

Sur la photo, c'est un décal issu d'une planche de l'association Miniagend que j'ai posé moi-meme sur la moto en bleu foncé. Sur cette derniere version,  j'ai donne  quelques petites touches de peinture...".

  

IMAG0699.JPG

 

IMAG0701.JPG

 

IMAG0700.JPG

 

IMAG0702.JPG

    

-24 juin 2012 :

 

Puisque Norev ne semble pas pressé de commercialiser ses nouveautés Gendarmerie reportées mois après mois, il va falloir puiser dans nos "réserves" pour faire vivre la rubrique "miniatures de gendarmerie" de Milinfo.

 

Pascal S. nous incite à nous arrêter quelques instants sur la BMW R60 de chez Schuco. Cette miniature au 1/43ème était vendue avec sa figurine.

 

Edition limitée à 666 exemplaires (réf COF 01).


Si la finition peut paraître quelque peu grossière, elle n'en constitue pas moins une reproduction sympathique et... de moins en moins courante. A ce titre, elle peut être comparée aux dernières BMW R60 proposées par Norev et qui elles aussi sont devenues assez rares sur le marché...

voitur11-1-.jpg

 

-6 octobre 2009 :

         



-BMW : une histoire fortement marquée par les guerres-


Bayerische Motoren Werke AG Bayerische Motoren Werke Aktiengesellschaft.ogg ou BMW (en français : manufactures bavaroises de moteurs) est une société industrielle allemande constructrice d'automobiles et de motos après avoir été un grand constructeur de moteurs d'avion d'où la forme du logo de la firme fondée en 1916 par Gustav Otto et Karl Friedrich Rapp.



La marque BMW est née de la fusion, le 7 mars 1916, de deux entreprises de mécanique de Munich : la Bayerische Flugzeugwerke et Otto-Werke.

Elle était à l'origine un fabricant de moteurs d'avion. C'est ce que rappelle l'emblème de la marque : une hélice en mouvement sur fond des couleurs de la bavière : bleu et blanc.


C'est du moins la version officielle. La vérité est moins poétique...

Lorsque l'entreprise devient la Bayerische Motoren Werke, en 1917, ses dirigeants décident d'utiliser les couleurs de la Bavière. Toutefois, pour ménager les susceptibilités de la monarchie, très centralisatrice à l'époque, les couleurs bavaroises sont inversées, le bleu passant avant le blanc. Ce n'est que plus tard que le lien sera fait avec les moteurs d'avions, le service marketing y voyant bien des avantages. Avec le temps, la légende a perduré...


À la suite de la défaite de l'Allemagne, lors de la Première Guerre mondiale, il lui fut interdit de produire des avions ainsi que des moteurs pour son pays, et donc elle fut forcée de se reconvertir.

 
BMW se diversifia alors et produisit des moteurs pour motocyclettes, camions et voitures.


La production de motos prit de l'importance, avec un investissement important dans la compétition.

En 1929, une BMW atteint 216,75 km/h.


En dehors d'un record d'altitude clandestin en 1920 (9 760 m), la production de moteurs d'avions reprit dans les années 1930, d'abord avec la fabrication sous licence de moteurs Pratt & Whitney, puis avec le moteur radial BMW 801 qui équipa le Focke-Wulf Fw 190.

En 1939, il équipe le Junker 52.

En 1944, BMW met au point le premier turboréacteur au monde.


En 1928, BMW rachète les usines Dixi, constructeur allemand situé à Eisenach et se lance dans l'assemblage de la minuscule Austin Seven anglaise dont Dixi avait obtenu les droits. C'est ainsi que naît en 1929 la 3/15 PS qui Elle gagne la coupe des Alpes en 1929.


En 1930, sort un modèle nommé Wartburg, 748 cm³.


En 1933 sortent la 303, équipée d'un 6 cylindres de 1773 cm3 et la 315 de 1 490 cm³.


Les activités motocyclistes continuent, puisque la 100 000ème moto sort en 1938, et que le record de vitesse passe à 279,5 km/h en 1939.

Le modèle R75 avec side-car équipera l'armée.


Durant la Seconde Guerre mondiale, BMW a eu amplement recours au travail forcé, notamment pour la fabrication des moteurs pour avions dans le camp d'Allach près de Munich.

BMW admet avoir utilisé entre 25 000 et 30 000 prisonniers dont le salaire ridicule était reversé au trésor SS.


En 1945, l'usine de Munich était presque totalement détruite et l'usine d'Eisenach était occupée par les soviétiques.

Les troupes d'occupation vandalisèrent les usines et s'emparèrent de la toute nouvelle technologie de BMW, à l'instar des Britanniques, qui produisirent le modèle x rose 3000, à la brillante carrière, à partir de plans volés à BMW.

La société dut se reconvertir dans la production de bicyclettes et d'équipements ménagers et électro-ménagers.


En 1952, l'entreprise d'Eisenach fut nationalisée.


Jusqu'à cette période l'usine de Munich n'avait encore jamais fabriqué de voitures. En 1952, la production d'automobiles démarra avec des modèles faisant pâle figure à côté de leur concurrent direct, Mercedes-Benz.


À cette époque, BMW fabriquera aussi bien un 8 cylindres (la 502) que l'Isetta sous licence ISO Rivolta (200 000 exemplaires vendus).



(BMW 250 Isetta)


La reprise en main de la gestion de la société par Herbert Quandt, qui devint un des principaux actionnaires, réorienta radicalement la stratégie de l'entreprise, axée sur des modèles plus abordables et plus proche de la demande existante. Il fit table rase de la hiérarchie préexistante dans l'entreprise et institua un régime méritocratique dans la culture de l'entreprise, ce qui lui permit de connaître un essor sans précédent.


La BMW 1500 fut lancée au Salon mécanique de 1961 à Francfort, qui tourna une page dans l'histoire de BMW.

Enfin libérée de son passé, BMW allait pouvoir devenir la marque que l'on connait aujourd'hui...



-BMW et les motos-

BMW commence à produire des moteurs de motos à la suite de l'interdiction de produire des moteurs d'avion à la suite du traité de Versailles.

Au début, BMW copie les moteurs Douglas, flat twin (Boxer) à soupapes latérales et dont les cylindres sont montés longitudinalement. Ces moteurs sont vendus à des assembleurs comme Victoria ou Helios.


BMW rachète Helios, et redessine complètement la moto, avec un moteur 500 cm³ dont les cylindres sont cette fois orientés traditionnellement transversalement (face à la route), avec une transmission par arbre sans cardan (il n'y a pas de suspension arrière), une suspension avant par ressorts à lame, et pas de frein avant : nous sommes en 1923, et c'est la R32.


En 1924, sort la R37, à moteur culbuté.


Cette machine est très moderne pour l'époque, où l'on rencontre majoritairement des moteurs à soupapes latérales et de composants mécaniques fonctionnant à l'air libre.


En 1925, sort la R39, une 250 monocylindre culbutée (il y aura des monocylindres de 200 à 400 cm³).


En 1928, sort la R63, une 750 cm³.


Dans l'avant-guerre, BMW commercialisa plusieurs modèles 250 et 350 cm³ monocylindres, toujours 4 temps, avec arbre et cardan, à cadre tube ou en tôle emboutie.


BMW sera la première marque à équiper ses motos d'une fourche télescopique en 1935.


Pendant la guerre, BMW sera célèbre pour sa fameuse Afrika Korps (très inspiré du side belge FN Herstal), side-car à roue du side motrice, copié après la chute de l'Allemagne, par les soviétiques Ural.


Après la guerre, la firme française CEMEC fabriquera des copies de BMW plus ou moins modifiées pour les administrations françaises.


De 1950 à 1972, BMW continuera ses flat-twins à cardan, avec la Série 2, reconnaissable à sa fourche Earles. La couleur est le noir, parfois blanc, rarement rouge.


En 1954, avec la BMW RS est produit un moto de course aux "Upright Shafts". Elle reste victorieuse jusqu'aux années 1970.


BMW n'abandonne pas tout de suite les monocylindres, avec des 250 cm³ à cardan : la R25 en 1953 (fourche télescopique) et la R27 en 1964 (fourche Earles), jusqu'en 1966.


La fourche télescopique ne reviendra qu'avec la série 5 (déclinée en 500, 600 et 750 cm³), de 1969 à 1973.


La Série 6 verra apparaître une 900 cm³, et une version plus puissante, la R90 S, avec un tête de fourche (1973 à 1976) et disparaître la 500.


Le célèbre flat twin en version série 7, La Série 7, comportera quatre 1000 cm³, la R100/7, non carénée, la R100 S avec le tête de fourche tourisme de la R90 S, la R100 RS, avec carénage intégral sport et la R 100 RT avec carénage intégral grand tourisme (1976 à 1995).


Par la suite, on verra de « petites » BMW, toujours en flat twin, en 450 et 650 cm³ (R45 et R65) et la R75 passer en 800 cm³ (R 80/7).


BMW ne proposera autre chose qu'un flat twin qu'avec la série K, en 1983 : la K75 (3 cylindres 750 cm³) et la K100 (4 cylindres 1 000 cm³). Ce moteur avait la particularité d'être un 4 cylindres en ligne longitudinal à arbre, couché horizontalement.

 

BMW continuera à innover en matière de suspensions, avec les GS 1150 et 1200, munies d'une fourche télescopique, associée à un combiné amortisseur situé devant le moteur.


BMW sera aussi le premier à monter un ABS en série, sur sa K1.


Depuis 2007 de nouvelles innovations technologiques de premier plan sont apparues sur les nouveaux modèles de la marque : un système électronique d'anti-patinage (ASC) inauguré par la R1200R, tel qu'on le trouve sur les autos, et permettant d'affronter des conditions d'adhérence très mauvaises en toute sécurité, un système de suspensions réglables électriquement en roulant (ESA) et un système de contrôle de la pression de gonflage des pneus (RDC)...


Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/BMW




-Les motos de la Gendarmerie-


A partir de 1896, les gendarmes sont dotés de bicyclettes, un moyen de transport bienvenu...


A partit de 1930, débarquent les premières motocyclettes.


Elles arrivent dans les brigades, parfois même avant les automobiles et le plus souvent en side car.


La gendarmerie utilisera aussi des vélomoteurs et des cyclomoteurs à moteur auxiliaire et la plupart des fabricants de 49,9 cm3 sont représentés dans le parc des deux roues de la gendarmerie.


En 1941, la Gendarmerie crée les premières BMO principalement équipées de motos.
 
A la fin de la guerre, des motos anglaises et américaines sont attribuées à la Gendarmerie. C’est ainsi que certaines formations motocyclistes seront dotées de Harley Davidson...


Les BMW abandonnées par l’occupant seront elles-aussi utilisées par la Gendarmerie.


Toutes ces motos seront remplacées par des BMW à moteur flat-twin R50 R51/3 R25/3 R27/3 ainsi que par des Ratiers l 65 s, Cemec, Norton 88 ss, Gnôme-Rhône lx 200 et BSA fa 7...


Pendant les années 60 et 70, on voit encore quelques BSA A 50, Norton 99 sport 600 et Ratier-Cemec qui sont affectées dans les diverses unités.


Puis après avoir menée des expérimentations avec des motos de plusieurs marques, la gendarmerie se tourne vers BMW et se dote successivement de R60/2, R60/5, R60/6 et  R60/7.



C'est avec les premières BMW R60-7 en 1978, qu'apparait le bleu Gendarmerie sur les motos contrairement aux automobile qui elles bénéficient de cette couleur après 1970.

Viennent ensuite les BMW R80, toutes peintes en bleu, puis les BMW R80 RT ou encore des K 100 RT pour la Garde républicaine.

A partir de 1992, les BMW K 75 succèdent au R80 réformées.

Des BMW R 65 GS de 649 cm3 sont livrées après 1991 pour la surveillance et la protection de l’environnement hors sentiers praticables.

En 1994, ces motos sont complétées dans leurs missions par des Cagiva 350 cm3.

BMW n’en reste pas moins la marque vedette de la gendarmerie jusqu’à la toute dernière, la BMW 1150 RT et la BMW 1100  RT en 2001.

Des motos dont le remplacement est depuis 2005 assuré par des Yamaha FJR 1300...

Source : Un siècle de véhicules de la Gendarmerie nationale et véhicules de gendarmerie (ETAI)


Yamaha FJR 130 (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yamaha_FJR_1300)

 


-La BMW 100  RT Gendarmerie d'Heller au 1/8ème-



 


En 1984, Heller a ajouté à son catalogue une moto BMW 100 RT aux couleurs de la Gendarmerie.

 

Une maquette au 1/8ème, réservée aux maquettistes confirmés, faite de 248 pièces.

 

Elle portait la référence : 955.

 

Grâce à mon père, j'ai pu ajouter cette maquette à ma collection. Une maquette qu'il a montée et peinte avant de me l'offrir.

 

Cet article lui est donc dédié puisque els photos ci-dessous sont celles de son "travail"...


Un grand merci pour ça... et pour le reste !
 

 

 


La BMW 100 RT Gendarmerie est toujours disponible chez Heller sous la référence : 80955 au prix de 40 € (prix indicatif).

 

Lien :

-http://ma.passion.over-blog.fr/article-11230429.html



-La BMW R60 de Norev au 1/43ème-




Les collectionneurs qui ont, disons le gentiement, un peu de bouteille, se souviennent sans aucun doute de ces motos de couleur noire montées par des motards de la Gendarmerie et qui sillonnaient toutes les routes de France dans les années 50/60.

Parmi celles-ci, la BMW 60 a marqué son époque et il faut remercier Norev, qui fait preuve d'un réel dynamisme, de nous en avoir proposé l'an dernier une reproduction au 1/43ème.


Alors bien sûr, le 1/43ème pour une moto, ca fait plutôt petit. Néanmoins, cette échelle est l'échelle la plus courante pour les miniatures de Gendarmerie. Alors...


La miniature Norev porte la référence : 970011 et elle est vendue dans une petite boîte vitrine.
Son prix de vente est de environ 12 €...
 
A la sortie de cette miniature, c'est avant tout la couleur de l'uniforme du motard qui a fait parler d'elle.

En effet, si le motard de la miniature Schuco dont nous parlerons dans un prochain article est vétu de noir, celui qui monte la BMW R60 de Norev a un uniforme bleu foncé et des bottes marron qui ont de quoi surprendre.

La couleur de l'uniforme peut varier d'une miniature à une autre, c'est en tout cas ce que nous a affirmé un détaillant...

Quant à la moto, Norev a fait du bon travail.

Etant donné l'écehelle, il faut reconnaître que Norev est restée dans le standard qui est le sien et qui fait que sa production offre toujours un rapport/qualité prix satisfaisant.

C'est du moins notre avis...

 

 

Fin 2009, cette miniature sera disponible chez Norev avec le motard peint en noir. 

 


 -La BMW R60 de Schuco au 1/43ème-

 

La marque Schuco propose elle-aussi sa moto BMW R60 aux couleurs de le Gendarmerie nationale française.


Si la collection "Piccolo" s'apparente plus au jouet qu'à l'objet de collection, certaines éditions spéciales, méritent néanmoins un regard tout particulier et c'est justement le cas de cette moto BMW R60 de 1964 avec sa figurine.





Proposé en édition limitée à 666 exemplaires, cet ensemble tout à fait réaliste est commercialisé dans un petit coffret collector qui séduit généralement les collectionneurs.


Alors si vous ne possédez pas encore cette BMW R60 au 1/43ème, nous ne  pouvons que vous conseiller de vous mettre "en chasse" chez les détaillants ou sur le sites de ventes aux enchères...

Prix indicatif : 27 €.


Lien : http://schuco.de/uk/special/piccolo_special_models/rtp/50504501/produkt_details.htm


 



 

 

 

 -La BMW R60 de Solido au 1/18ème-



La moto BMW R60-2 fut l'une des nouveautés du catalogue Solido 2008.

Reproduite au 1/18ème, elle est de réalisation correcte et trouve facilement sa place aux côtés des Estafettes, Citroën SM, Alpine A310... gendarrmerie à la même échelle.

Bien sûr, cette BMW R-60 souffre de quelques défauts ou lacunes (pas d'immatriculation Gendarmerie, plaque gendarmerie mal placée à l'avant, porte-bagage chromé alors qu'il devrait être noir...) mais rappelons qu'elle est vendue une dizaine d'euros seulement.


 

-La BMW 1100 RT de New Ray au 1/12ème-


Dans un premier temps, New Ray nous a proposé une moto BMW  1100 RT  sans que la boîte ne précise le modèle constructeur.

Cette miniature au 1/12ème est réalisée en plastique bleu teinté dans la masse.

Malheureusement, le bleu est beaucoup trop foncé.

C'est là, son principal défaut mais pas le seul...

Réf : 43747.

Prix de vente indicatif : 15 €.

Cette moto a également été proposée dans un coffret Gendarmerie avec une Subaru et l'hélicoptère EC-145.




-La BMW 1200 RT P de New Ray au 1/12ème-




Plus récemment, New Ray a lancé sur le marché français une BMW 1200 RT P Gendarmerie.

C'est avec cette moto que BMW espère bien reconquérir le marché perdu avec la Gendarmerie au profit de Yamaha.

Cette miniature est au 1/12ème et cette fois sa couleur semble plus proche du bleu Gendarmerie.

Réf : 43193.

Prix de vente indicatif : 15 €.





-La BMX 1100 RT de Maîsto au 1/18ème





-A  SUIVRE-A  SUIVRE-A  SUIVRE-A  SUIVRE-

Par ChL - Publié dans : Les miniatures de Gendarmerie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Les rubriques Milinfo...



















Dossiers Milinfo

 

Yves-copie-1.jpg

 

patrice.jpg

  Les-miniatures.jpg

 

bob.jpg

 

Les miniatures12

 

Catégories

Archives

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés